Les tendances séries sous le 1er mandat de Barack Obama

tumblr_mdd7zluWlt1rrc7w9

Réélu, le président Obama est à la maison blanche avant de céder son mandat en 2016. Mais pour coller à la tradition hollywoodienne (oui il y en a une), voici un petit bilan des « tendances séries » de son premier mandat à la maison blanche, une sorte de prisme de la société américaine et de l’industrie qui aime en être son miroirs : l’entertainment.

tumblr_mdd82eYsNq1rrc7w9

La société dans nos écrans

Une société qui s’assume ? Peut être bien ! Car si il y a bien une chose qui a changé c’est le réalise et la prise en compte des mutations de notre société. à ce titre comment ne pas nommer Modern Family, cette comédie qui présente trois types de famille (nucléaire, homosexuelle et recomposé) comme les sous ensembles d’une seule grande et belle famille. Choc fondateur puisque la surprise vient de la présence d’un couple homosexuel qui dés le pilot adopte une petite fille, les détracteurs avaient prédis un échec ; aujourd’hui Modern Family est une des séries les plus regardés des Etats-Unis par les 18-49 ans, congratulation ! Bien entendu, Cougar Town a également sa place en montrant que « 40 is the new 20 », où comment sortir avec des jeunes à  40 ans. Même si le ton tourne à la série entre pote, il n’en reste pas moins que le pitch de départ voulait nous montrer de la couguar en chasse, complètement hype. Dans le même registre mais plus trash, Californication, la série la plus rock de ces dernières années avec l’incroyable David Duchovny a tout de “l’homme idéal”, écrivain, rock’n roll, briseur de code et éternel rêveur qui vie une réalité cauchemars dans laquelle il se complaît … pas si éloigné de nous. Enfin, Glee, show musical ultra-marketing qui fut un succès (eh oui comme tout effet de mode ça semble finit) use à la perfection de ce concept « faire du neuf avec du vieux » ou comment essayer de convaincre que la version remixer et meilleur que l’original … parfois ça marche, mais surtout révélateur d’une tendance profonde, la perte de repère ou la recherche d’un passé meilleur pour un présent moins sombre ; crée c’est bien, réutiliser c’est mieux sauf en musique.

tumblr_mdd8a6wH9h1rrc7w9

La crise devant nos yeux

Plus dans l’air du temps, la crise économique. Comment ne pas traiter le sujet, en effet que ce soit au travers d’épisodes spéciaux des grandes séries comme Medium ou Desperate Housewives, certaines séries se sont faites un malin plaisir de mettre en avant le système D, tel Raising Hope, cette comédie de la FOX qui nous plonge dans une famille « à la Malcolm », issu de cette classe populaire qui a la tête sous l’eau, ou bien encore le remake US de Shameless, dramedie qui suit une famille prolo-crado qui profite du système en abordant des sujets sensibles comme la sexualité, l’alcoolisme ou la drogue. Enfin, c’est LA série de la crise : Hung. Cette comédie de HBO qui se déroule à Detroit est centré sur un homme que la crise a poussé à se prostituer, un fabuleux pied de nez en plein Amérique désindustrialisé, une série poil à gratter qui essaye de nous montrer que derrière les belles pelouses et les panneaux « à vendre », la vie, la vraie c’est celle qui nous fait retourner à l’essentiel, le bonheur des choses simples.

tumblr_mdd8f0q5eX1rrc7w9

Inspirez, conspirez

Ce n’est  pas une nouveauté, l’ère Bush avait emmené la conspiration et la paranoïa à son plus haut niveau avec l’Amériques post-11 septembre et notamment la série 24. Mais la thématique est loin d’être morte, notamment avec Homeland qui pose la question « et si l’ennemi et la menace venait de l’intérieur », la sécurité nationale étant un des enjeux les plus importants de l’Amérique contemporaine. AMC n’est pas en reste non plus avec The Prisoner, la mini-série remake de la série original, une réussite qui fait date et qui nous présente la sécurité intérieur comme étant elle-même l’ennemi. L’unique saison de Rubicon également, une conspiration politique à grande échelle qui a marqué les esprits par sa qualité. Enfin comment ne pas nommer Person of Interest, la dernière née de CBS, qui suit un milliardaire (le grand Michael Emerson) ayant développé un système qui prévient tout les crimes, une sorte de Minority Report à l’heure de la surveillance camera et de l’intelligence artificielle, la série est un succès dans nos société où la sécurité est à la fois un danger et n’a décidément aucun prix.

tumblr_mdd8l6Udax1rrc7w9

Apocalypse now

Si la fin du monde approche, elle a déjà eu lieu à plusieurs reprises dans les séries ! La fin de Lost ayant laissé un vide tout le monde a bien voulu prendre la relevé, que se soit FlashForward qui nous plonges dans un blackout où le monde a vu le futur devant ses yeux, The Event et le remake de V, où quand la planète est en proie à une invasion venu d’ailleurs, et enfin Terra Nova qui cherche le salut de l’humanité dans le passé pour ne pas reproduire les erreurs commises … toutes ces tentatives ce sont révélés être des échecs d’audiences mais nous ont présentés notre monde comme une mosaïque interconnecté, en proie à des défis sans précédant, jamais les séries avec Heroes ne nous a montré que nous faisons tous partis d’une seule et même communauté : l’humanité, et que face à l’incroyable peu de chose compte.

tumblr_mdd8uaTf3r1rrc7w9

Ayez peur !

Jamais le genre de l’horreur n’aura eu autant de succès dans les séries ! Que ce soit The Walking Dead qui explose tout les records d’audiences aux Etats-Unis en nous présentant un monde de zombie, ou encore l’anthologie horrifique de Ryan Murphy, American Horror Story, qui veut volontairement mettre mal à l’aise les téléspectateurs, il y a de quoi crier ! Enfin True Blood participe également à cette tendance, bien évidement toutes les séries d’horreur sont des transpositions de notre société, les zombies sont finalement l’image d’une humanité qui marche sans repère, Ryan Murphy pousse à l’extrême notre gout pour la violence et le drame ; True Blood se pose en métaphore du racisme et des discriminations. Bref, la tendance de fond est à la peur comme exutoire ou miroir de notre avenir … ceci expliquerai un tel succès.

tumblr_mdd8y13eVf1rrc7w9

Western moderne

C’est un genre à lui tout seul, le western, reste dans la grande tradition américaine mais la particularité est que cette fois il a du succès sur nos écrans ! Que se soit avec l’excellente Justified qui arrive à nous proposer un western contemporain avec un vrai anti-héros (Rylan Givens interprété par Timothy Olyphant) et une capacité à assombrir ses personnages, la série s’impose au genre, tout en devenant une série culte en devenir ! On pourrait ajouter Sons of Anarchy qui relate les tribulations d’un groupe de gangster en Californie, les chevaux étant remplacés par des Harley, une fabuleuse série sur la contre culture américaine. Où enfin l’immanquable Southland, sur la vie des policiers et inspecteurs d’un commissariat des quartiers chauds de Los Angeles. Intelligente et vertigineuse la série adopte un ton résolument réaliste, filmé en documentaire dans le chaos urbain, une série sur des individus qui maintiennent l’ordre ; font simplement leur job et sont quelques fois confrontés à la guerre urbaine, un conseil : prenez le train en marche !

tumblr_mdd944u8qg1rrc7w9

La déconstruction de l’Empire

Un aveu de faiblesse ? Non, mais un contrôle de sa propre chute ? Très certainement ! Et si finalement cet « empire des rêveurs » vivait un cauchemars climatisé ? C’est se que Mad Men nous présente à travers un des personnages les plus charismatiques jamais crée : Don Draper (Jon Hamm), une série sur le rêve américain, les années 1960, le monde de la publicité mais bien plus ! Une véritable page d’histoire dans cette Amérique en proie au changement, une complète déconstruction d’un idéal passé on l’a déjà dit mais on le répète au cas où : chef d’œuvre ! Dans un autre style, Hell on Wheels, cette série sur la construction du chemin de fer, dans une Amérique post-guerre de sécession, fait l’éloge des esprits d’entreprise et pionnier qui ont fondés l’Amérique, mais montre avant tout les traumatismes de cet empire loin d’être si unie. Enfin, Boss, la série politique qui suit le maire de Chicago dans une des administrations les plus corrompus du pays, démonte en règle les rouages de la ville de Chicago et de la politique américaine. La remise en question du système par l’Amérique elle-même, n’est-ce pas ça la superpuissance ?

Dans tout les cas le premier mandat du président Obama fut riche en renouveau, la tendance se confirmera telle ? ça rien n’est moins sur dans une industrie qui produit autant de déchet pour si peu de réussite.

Be the first to start a conversation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :